Skip to content

Suivez-nous

Ouverture de session

Rapport annuel sur le cabinet numérique d’Applied en 2021. Découvrez les principaux enseignements du rapport.  Voir le rapport

Humber-Logo.png
Toronto, Ontario

Siège social

Solutions utilisées dans le cadre du programme :

Applied Epic Applied TarifExpert Applied Assurance des entreprises

Changer la donne : résoudre les problèmes du secteur grâce au partenariat

M. John McNeil, coordonnateur du programme de gestion d’assurance du Collège Humber, a très tôt anticipé la pénurie de talents qui touche le secteur de l’assurance. "Quand je discute avec des courtiers, ils affirment qu’ils aimeraient bien recruter des étudiants, mais ils se demandent comment les former. Nous n’avons qu’une année pour former ces étudiants, et je me suis donc demandé ce que nous pourrions mettre en place pour leur permettre d’être réellement opérationnels dès la fin du programme", explique-t-il. En intégrant la formation consacrée à Applied Systems au programme, il a tiré la conclusion que le partenariat entre Applied et le Collège Humber permettait de changer la donne. En plus d’offrir des compétences techniques et un permis d’exercice aux étudiants par l’entremise de l’Insurance Brokers Association of Ontario (IBAO), nous permettons à nos étudiants d’être réellement opérationnels dès la fin du programme.

Changer les mentalités : faire carrière dans l’assurance n’est pas "vieux jeu"

Il existe une idée reçue selon laquelle le secteur de l’assurance serait vieux jeu et dépassé. Et lorsqu’il s’agit de choisir une carrière dans le secteur, les jeunes professionnels s’imaginent aussitôt coincés dans un travail ennuyeux et répétitif, aux procédures archaïques et ne présentant qu’une faible possibilité de croissance. "Beaucoup de personnes ont une vision complètement erronée de la profession de courtier", déclare Mme Brett Boadway, chef de l’exploitation au sein de l’IBAO. "Elles croient qu’il s’agit d’un emploi entièrement payé à la commission, alors qu’en réalité, la plupart des courtiers perçoivent un salaire de base en plus d’une commission. Compte tenu de la situation, je trouve que le monde du courtage a réussi à changer les mentalités au sujet du métier de courtier et des avantages de poursuivre cette carrière. En diffusant ces renseignements sur leurs canaux de communication, les courtiers qui ont adopté ces stratégies ont obtenu des résultats positifs."

Selon M. Steve Whitelaw, vice-président principal et directeur général, Applied Systems Canada, "pour venir à bout des idées reçues voulant que le secteur soit lent et dépassé, Applied doit s’associer à des organisations comme le Collège Humber et aux associations provinciales pour démontrer la valeur de nos technologies. De plus, nous souhaitons utiliser nos technologies pour offrir une expérience qui surpasse les attentes et qui correspond aux expériences que les gens vivent en dehors du secteur de l’assurance."

 
Il y a trois volets à prendre en compte : la technologie, les techniques de courtage et la formation. En combinant ces trois éléments, je pense qu’à nous trois (l’IBAO, Applied Systems et le Collège Humber), nous contribuerons à la formation de talents de haut calibre qui apporteront une précieuse contribution aux maisons de courtage qui les recruteront.

Brett Boadway

chef de l’exploitation, Insurance Brokers Association of Ontario

Rationaliser l’expérience d’accueil et d’intégration

Mme Ashley Le Blanc, spécialiste en formation et en perfectionnement chez BrokerLink, siège au comité consultatif des courtiers. Elle formule des commentaires sur les programmes d’études et donne des renseignements sur l’utilisation de la technologie d’Applied en situation réelle. "Chez BrokerLink, nous avons hâte d’accueillir des personnes qui maîtrisent la technologie d’Applied. Le fait d’avoir une longueur d’avance sur les autres facilite considérablement le processus d’accueil et d’intégration. La connaissance d’Applied représente donc une aide précieuse. Les technologies jouent un rôle essentiel dans le travail des courtiers. Certains de nos clients viennent nous rendre visite pour discuter autour d’un café, d’autres communiquent avec nous par téléphone ou en ligne. Nous avons été en mesure de nous adapter grâce à la technologie et de servir nos clients, quelle que soit la manière dont ils nous sollicitent, à l’interne comme à l’externe. En plus de recourir aux technologies pour communiquer, nous avons été en mesure d’établir des procédures particulières afin de pouvoir faire notre travail, réaliser nos tâches quotidiennes efficacement et éviter les risques d’erreurs et d’omissions."

Qui sortira gagnant de la course aux talents?

Cette course aux talents occasionne des dommages collatéraux. La "grande démission", une main-d’œuvre vieillissante et une absence de stratégie de relève entravent considérablement la recherche de talents dans le domaine de l’assurance de dommages. D’un autre côté, les avantages qui en résultent pour les diplômés du programme de gestion d’assurance du Collège Humber ne sauraient être plus gratifiants.

"J’ai décidé d’étudier dans ce domaine (la gestion d’assurance) parce que j’ai déjà travaillé dans ce secteur dans mon pays, explique M. Nicolas Gonzalez, étudiant international au sein du programme. J’avais envie de poursuivre ma carrière dans ce domaine parce que j’aime vraiment le secteur de l’assurance. J’ai donc décidé de venir au Canada pour intégrer ce programme en particulier, parce que je crois que les outils et les connaissances qu’il nous permet d’acquérir m’aideront beaucoup dans ma future carrière."

Également étudiant au sein du programme, M. Blain Tattersall s’emploie actuellement à changer de carrière. Il explique qu’il a déjà trouvé un travail à temps partiel adapté à son horaire. "J’ai hâte d’entamer une carrière qui offre un certain équilibre entre vie professionnelle et vie privée, de donner le meilleur de moi-même et de continuer à apprendre tout en aidant des clients et en prenant plaisir à le faire."

Renseignements supplémentaires :

  • Grâce à ce programme d’études supérieures qui prépare les étudiants à faire carrière dans l’assurance de dommages, les participants acquièrent les principes fondamentaux du secteur et de ses trois principaux domaines fonctionnels : la souscription, l’ajustement des pertes et la gestion du courtage.
  • Les technologies enseignées permettent aux étudiants d’acquérir des compétences transférables dans les domaines de la communication commerciale, des applications, de la comptabilité et des mesures de rendement du secteur de l’assurance, du marketing, des ventes, du service à la clientèle, de la gestion de projets et du leadership. Le secteur de l’assurance est actuellement confronté à une pénurie de talents, une grande partie de sa main-d’œuvre actuelle devant partir en retraite dans les cinq à dix prochaines années. Nombre de nos étudiants nationaux et internationaux reçoivent plusieurs offres d’emploi avant même d’être diplômés du programme.

Contactez-nous

Applied est prêt à vous aider à en savoir plus sur la manière de tirer parti des logiciels d’assurance et des solutions de pointe afin de mieux développer vos affaires d’assurance.